Filed dans Petits Gâteaux

Financiers fourrés au praliné & au chocolat

Avec leur forme singulière, leur nom sympathique (“tigrés chocolat”) et leur fourrage au chocolat, ces financiers de Cyril Lignac sont devenus des classiques. Il a fallu attendre que j’ai son livre de pâtisserie en ma possession pour réaliser, en tant que droguée des financiers, qu’il était vraiment scandaleux de n’avoir encore jamais essayé ceux-ci… même si cela nécessitait d’acheter un moule supplémentaire qui aurait du mal à trouver sa place dans des placards déjà beaucoup trop remplis au grand damn de mon cobaye personnel / colocataire (en tassant bien, tout s’est finalement bien passé). Bien qu’ils soient déjà assez gourmands, j’ai choisi d’accentuer le côté noisette du financier et de lui donner encore plus de texture pour contraster avec son moelleux en ajoutant un fond de praliné maison au fond du puits de ganache au chocolat et de remplacer une partie de la poudre d’amandes par de la poudre de noisettes.

Personnages (pour environ 9 gros financiers) :

  • Financiers de Cyril Lignac :

• 80g de beurre demi-sel
• 25g de poudre d’amandes
• 25g de poudre de noisettes
• 130g de sucre glace
• 55g de farine
• 2g de levure chimique
• 150g de blancs d’oeufs (environ 5 blancs)
• 125g de pépites de chocolat
• un peu d’extrait de vanille ou de vanille liquide

  • Fourrage chocolat/praliné :

• environ 60g de praliné
• Ganache au chocolat noir : 50g de chocolat noir hâché en petits morceaux + 50g de crème liquide

Histoire :

  • Ganache au chocolat :

Commencer par réaliser la ganache au chocolat. Dans une petite casserole, faire chauffer la crème liquide jusqu’à ébullition et la verser en trois fois sur le chocolat hâché en mélangeant énergiquement à l’aide d’une maryse entre chaque ajout. Lorsque toute la crème est ajoutée, la ganache doit être lisse et brillante. Réserver à température ambiante.

  • Financiers de Cyril Lignac :

Préchauffer le four à 175°.
Dans une petite casserole, faire fondre le beurre sur feu moyen jusqu’à ce qu’il obtienne une légère couleur noisette. Débarrasser dans un bol et laisser refroidir.
Mélanger ensemble les poudres, le sucre glace, la farine et la levure chimique. Incorporer les blancs d’oeufs non montés en neige, puis le beurre refroidi et la vanille. Ajouter enfin les pépites de chocolat.

Verser la pâte dans un moule à empreintes mini-Kouglof, presque jusqu’au bord (pour avoir des financiers plus petits mais en plus grande quantité, vous pouvez verser moins de pâte dans chaque empreinte, auquel cas il faudra colmater le trou au centre de chaque financier après cuisson avec quelques perles en chocolat afin d’éviter que le praliné et la ganache ne s’échappent ensuite du trou).
Enfourner pendant 15 minutes. Laisser refroidir 10 minutes avant de démouler.

  • Assemblage :

Versez une demi-cuillère à café de praliné au fond de chaque financier (quantité à adaptée selon la hauteur du financier). Remplir ensuite le trou de ganache chocolat jusqu’au bord. Laisser figer à température ambiante pendant une heure puis se régaler !

Notes :

• Voici le moule utilisé pour cette recette: clic, vous pouvez bien sûr réaliser ces financiers dans un autre moule plus classique.

• Vous pouvez utilisez les poudres que vous souhaitez selon vos goûts et ce que vous avez sous la main : 100g de poudre d’amandes, ou 100g de poudre de noisettes, ou 60g de poudre d’amandes + 40g de poudre de noisettes, etc… Les poudres auront par ailleurs plus de goût si elles sont torréfiées au four au prélable pendant 10 minutes à 150°.

• Le praliné se réalise facilement à la maison si vous avez un mixeur (j’utilise le petit mixeur à assembler avec mon mixeur plongeur). De nombreuses recettes existent déjà sur internet ; voici un résumé rapide : torréfier 60g d’amandes et 60g de noisettes disposées sur un tapis silicone ou du papier cuisson pendant 15 minutes à 150°. Faire fondre 75g de sucre dans une casserole jusqu’à obtenir un caramel de couleur ambrée puis le verser sur les fruits secs. Laisser refroidir complètement, casser en morceaux en tapant dessus avec un rouleau à pâtisserie et mixer longuement les morceaux qui vont d’abord se transformer en poudre de pralin, puis finalement en pâte de praliné liquide (n’hésitez pas à faire des pauses pour ménager votre robot et mélanger avec une spatule de temps en temps).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *