Lisbonne ;
la première fois que j’ai pris l’avion ; le meilleur jus d’orange que j’ai bu de ma vie ; le croustillant et la crème tiède comme un câlin des Pastéis de Belem ; apprendre que non, on ne peut pas se baigner à Lisbonne et qu’il faut prendre le train pour Cascais ; les arrêts quotidiens dans les Pastelaria si pratiques ; la chaleur étouffante dans la chambre d’hôtel ; les magnifiques bâtisses en ruine ; les azulejos ; le cache-cache dans São Vicente de Fora ; la confusion des horaires de tramway qui serpente et secoue.