Filed dans Au-delà de la cuisine Voyages

De retour de Corse !

Et me voilà de retour de mes vacances en Corse ! L’occasion méritait bien un billet un peu spécial, sans recettes mais avec beaucoup de photos. Pendant deux semaines, j’ai donc logé à Calvi, dans la région appelée la Balagne qui se se situe en Haute-Corse. C’est une ville que j’ai trouvé vraiment belle et agréable, avec notamment sa superbe citadelle offrant une vue incroyable sur les alentours.

Si les paysages corses étaient très beaux, j’ai cependant eu quelques déconvenues. En premier lieu : la chaleur. Il est connu qu’il fait toujours beau et chaud, mais, pour ma part… il faisait vraiment trop chaud. La première semaine, la chaleur nous a empêché de bien profiter des randonnées et des promenades dans la ville, même lorsque nous partions tôt. Le beau temps, c’est très plaisant, mais quand on sue comme un pingouin dans le désert dès qu’on pose un pieds dehors, c’est moins marrant ! Deuxièmement, je ne m’attendais pas à un paysage aussi sec et rocailleux. Adoratrice de la montagne, je pensais découvrir des paysages époustouflants en randonnées… qui se ressemblaient finalement toutes : des heures de grimpette et d’escalade dans les rochers, et une descente à se casser les genoux, le tout dans des paysages presque identiques. Ces faits mis à part, j’ai beaucoup apprécié le voyage, ayant vu des villes charmantes et du beau paysage malgré tout, comme le col de Bavella ou les petits villages d’artisans tels que Pigna. Et, last but surtout not least : j’ai pris plaisir à découvrir le patrimoine culinaire corse… ce qui m’intéressait presque autant que les paysages. Parmi les spécialités : les canistrelli (sablés), le brucciu (brousse fraîche), la charcuterie (coppa, lonzu, panzetta), le broconcini (escalope de veau roulé renfermant une tranche de panzetta et du brucciu), la soupe corse que l’on savoure été comme hiver, les beignets au brucciu, le fiadone, les innombrables gâteaux à la farine de châtaigne, le muscat corse (un pur délice)… Me rendre en Corse a également permis de briser les clichés : tous les habitants et commerçants que nous avons rencontré sont des exemples de gentillesse (on dit que là-bas, dès l’instant où vous rentrez dans une maison, vous serez bien accueillis, même par votre pire ennemi), et j’ai appris avec étonnement que les Corses, surtout les jeunes, n’aspiraient qu’à étudier et vivre sur le continent, tant l’hiver là-bas serait déprimant, une fois les touristes partis. Oh, et rien que pour le bronzage digne de Beyoncé que j’ai réussi à obtenir là-bas, le voyage valait le coup ! Merci d’avoir lu ces gros paragraphes, je reviens très bientôt avec de nouvelles recettes ! J’en profite pour vous souhaiter à votre tour de bonnes vacances si vous avez la chance d’en profiter, qui plus est avec du beau temps, qui, sur le continent, semble se faire très discret…

Réserve de Scandola
Réserve de Scandola
Girolata
Beignets au Brucciu (brousse fraîche corse)
Mouette à Bonifacio
Les falaises de Bonifacio
Bonifacio
Col de Bavella
En arrière-plan, une plage qui a l’air d’être faîte de ciment mais qui est en fait constituée de galets noirs créés par une activité minière proche (merci Riricolibri pour cette précieuse information qui éclaire ma lanterne :))
Part de Fiadone, une sorte de cheesecake corse réalisé avec le Brucciu
Petit restaurant à Pigna
Désert des Agriate
Plage du Lotu, dans le Désert des Agriate
Randonnée littorale près de Calvi
Un chat à San’Antonino
Vallée de la Restonica, près du lac Melo
Village en ruine d’Occi, près de Lumio

5 Comments on “De retour de Corse !”

  1. coucou je ne sais pas si tu as vu mais il n'y aura pas de ronde interblog en juillet.
    je propose un petit truc sympa pour soutenir les organisatrices, rdv chez moi si ça t'intéresse!!!

  2. Tu me replonges dans mes vacances de l'an dernier, j'étais à Alistro près d'Aléria chez mon grand-père!!! De beaux paysages et plats culinaires qui me laissent de bons souvenirs, merci du partage 🙂

  3. C'est avec plaisir que je découvre ton blog
    Et que je tombe sur ton article sur la Corse
    Merci pour ta sincérité… et aussi pour la justesse de tes paroles… c'est chose rare

    Sauf pour les hivers qui ne sont pas déprimants (pour certaines personnes) il y a simplement des activités différentes 😉

    Etant de Balagne (tu es passée par chez moi en montant à Sant Antonino) je suis également tombée amoureuse de Bonifacio
    Merci pour ces superbes photos
    Si tu as besoin de recettes n'hésites pas

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *