Filed dans Entremets

Entremets pistache, framboise & chocolat blanc

Si d’ordinaire les recettes s’enchaînent en cuisine en fonction de mes envies gustatives, cet entremets fût une exception : j’avais juste envie de rouge. Du rouge, du brillant, du clinquant. Qui dit rouge et brillant et cliquant dit entremets et glaçage miroir – et, malgré des tentatives correctes, il y a toujours ce frémissement de peur qui survient en pensant au glaçage miroir… surtout que je voulais réaliser un entremets rond, et non un gâteau en forme d’anneau comme le moule Savarin de Silikomart qui permet de tricher puisque le glaçage s’écoule naturalement grâce à sa forme bombée. Avec un simple moule rond, il faut passer le coup de spatule fatidique sur le dessus pour enlever le surplus de glaçage au risque de se retrouver avec une épaisseur un peu gênante, opération périlleuse puisque ce coup de spatule risque de laisser des traces sur le glaçage. Je m’y suis essayée tout de même et ce ne fût qu’une réussite moyenne car le glaçage avait un peu trop refroidi et était donc épais. Pensant avoir ruiné des heures de dure labeur (j’exaggère – c’est vraiment pas si compliqué à réaliser, promis), le glaçage miroir a une meillere mine et se lisse naturellement après un peu de repos. Après une journée et une nuit au frigo, le résultat était donc plus que correct. Si la recette paraît longue, elle est peut être réalisée sur au moins quatre jours et chaque étape en elle-même est relativement simple et rapide (et délicieuse) : financier pistache et framboise, croustillant au chocolat blanc, insert framboise, et mousse chocolat blanc !

Lire la recette Entremets pistache, framboise & chocolat blanc
Filed dans Entremets

Entremets coco, chocolat & fruit de la passion

Les entremets faisaient partis des desserts qui m’effrayaient le plus : toutes ces différentes couches techniques à réussir, à assembler, le glaçage qui peut tout ruiner à la dernière minute si il est raté, et le moment de vérité au moment de le couper pour savoir si, ENFIN, après des heures de travail et de repos, le tout est réussi et l’insert est bien au milieu… ou pas. Ô combien différente est la situation aujourd’hui : entre un layer cake tartiné de crème au beurre (tellement plus instable et incertaine qu’une mousse, sans parler du prix du beurre de nos jours *insérer ici un soupir triste*) et un entremets, mon choix se porte sur le second. Si il demande plus de préparation, on peut cependant le réaliser petit à petit sur plusieurs jours en prenant son temps pour chaque étape. L’entremets présenté ici rassemble deux entités chères à mon coeur : le moule Savarin de Silikomart et les fruits de la passion (sous forme de purée). Les deux ont été achetés en ligne et ont permis de donner vie à ce dessert composé : d’une dacquoise coco, d’un croustillant chocolat blanc et noix de coco, d’une mousse au chocolat et d’un crémeux passion (difficile de ne pas tout dévorer à la petite cuillère tellement c’est bon…). La plupart des préparations ainsi que le visuel – qui reste un moment délicat de légère angoisse – viennent de cette recette d’Empreinte Sucrée. Le verdict en bouche est irréfutable : l’extase à chaque bouchée !

Lire la recette Entremets coco, chocolat & fruit de la passion
Filed dans Entremets

Entremets framboise & chocolat blanc

Pour bien commencer 2019, un entremets simple et gourmand qui fût notre dessert du Nouvel An. Je ne compte plus le nombre de pâtisseries comprenant de la framboise que je réalise régulièrement mais c’est si bon, si frais, si pratique sous forme surgelée… et elle se marie si bien avec de nombreux partenaires, dont l’amande et le chocolat blanc, tous deux au rendez-vous aujourd’hui. Au niveau du visuel, quelques étoiles de chocolat blanc pour le côté festif et du bidouillage avec un cercle et du film alimentaire pour que les couches du gâteau (un fondant framboise, amande et chocolat blanc ainsi qu’un croustillant au chocolat blanc) soient masquées sous une mousse à la framboise et un miroir – suspens, suspens – à la framboise. La mousse est on ne peut plus simple à réaliser, idéal quand le temps presse ; seules les étoiles en chocolat blanc demandent un peu de temps. (Cet entremets ayant été emmené hors de son lieu de naissance – une cuisine bretonne – pour une dégustation tardive chez des amis, je n’ai pu prendre une photo de l’intérieur que la nuit venue avec mon portable ; la qualité n’est donc pas optimale mais ça donne une petite idée !).

Lire la recette Entremets framboise & chocolat blanc
Filed dans Entremets

Bûche citron, framboise & chocolat blanc

Cette année, c’est à moi de faire la bûche et j’avais d’essayer envie de quelque chose de différent par rapport à mon habituelle génoise-roulée-mousse-chocolat-ganache-chocolat-bonhomme-de-neige-en-pâte-d’amande. Du frais, du gourmand, du lumineux, du joyeux, et un glaçage qui en jette : c’est ce que j’ai voulu réaliser avec cette bûche qui m’a donné l’occasion d’essayer le ô fameux Glaçage Miroir qui m’avait toujours un peu effrayée et que je pense avoir assez bien réussi grâce à un super tutoriel en vidéo (clic). Ca prend un peu de temps et de moyens, mais ça vaut vraiment le coup pour avoir un chouette visuel qui fasse douter vos invités que si, si, c’est bien vous l’illustre auteur de ce chef d’oeuvre et non pas le pâtissier du coin. Cette bûche se compose donc : d’un financier au citron recouvert d’une couche craquante de chocolat blanc, d’une mousse framboise, d’une mousse chocolat blanc et d’un glaçage miroir. Le résultat nous a vraiment plu ; de la légèreté en bouche, des saveurs qui se marient parfaitement et de la gourmandise – la prochaine fois j’essaierai quand même d’accentuer un peu plus le goût du citron qui manquait un peu de force à mon goût : )

Lire la recette Bûche citron, framboise & chocolat blanc

Filed dans Entremets

Entremets printaniers pistache & framboise

J’ai beau avoir essayé, impossible de me soigner : la folie des entremets a frappé de nouveau ! Si l’été est censé être arrivé (hum, hum), ces charmants gâteaux sont plus sous le signe du printemps. Loin d’être innocents, j’ai imaginé ces petits là pour un nouveau concours, dont le thème est “Le duo” et organisé cette fois-ci par le blog de Poppy que j’apprécie beaucoup. Intimement lié à celui du printemps, j’ai voulu restituer ce thème de toutes les manières possibles. Au niveau des saveurs : framboise & pistache ; des couleurs : le vert et le rose ; de la présentation : une alternance de couches vertes et roses. Une parfaite dualité qui, loin d’être sujette à violence, se marie à merveille. Pistache & framboise a toujours été une de mes associations favorites depuis la découverte de la première, et je suis plutôt contente de cet entremets printanier, à un détail prêt. Alors en pénurie de pâte de pistache au moment de leur réalisation (je suis une véritable tête en l’air, ce n’est pas écrit dans la bannière pour faire joli), et n’en possédant pas dans ma ville, j’ai déniché une crème de pistache dont le vendeur m’a assuré qu’il n’y avait aucune différence avec la pâte de pistache. Je doutais, quand même, et mes craintes étaient fondées : la crème n’a presque aucune saveur. Pour avoir réalisé des financiers à la pistache de nombreuses fois, je peux clamer haut et fort que la pâte de pistache est dix fois plus puissante que cette crème de scrogneugneu. Du coup, mes entremets étaient un peu faibles en pistache, mais si vous utilisez bien la vraie pâte de pistache, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Voici donc des entremets composés d’un financier à la pistache, d’une mousse framboise, d’un nouveau financier à la pistache, et, en décoration : pâte d’amande, pistaches écrasées, et framboises.

Edit 30/07/12 : Concours remporté, avec un beau colis de produits & ustensiles en provenance des USA à la clé ! Un énorme merci à Poppy 🙂

Lire la recette Entremets printaniers pistache & framboise

Filed dans Entremets

Entremets tendrement acidulés (amande-citron-framboise)

Je crois avoir développé une addiction aux entremets à étages. Quand on me demande de réaliser un gâteau, c’est toujours ce genre de dessert qui surgit dans mon esprit : le mélange des textures, des couleurs, des saveurs, puis la décoration finale, tout me plaît, et c’est vraiment devenu mon dada de les confectionner. Et mon amour pour ce genre de dessert couplé au citron et à la framboise, saveurs favorites de l’amie pour laquelle je cuisinais ce jour là, a donné naissance à ces entremets qui sont une petite fierté, car, sincèrement… ils sont dé-li-cieux ! J’avais gardé quelques bouchées pour les faire goûter à d’autres cobayes, et tous ont follement aimé. Si j’adore les entremets à étages, je leur trouve un défaut que je vois fréquemment et auquel j’ai remédié : la plupart du temps, pour la base “solide”, on utilise un biscuit ou une génoise qui ne font pas frétiller mes papilles. Souvent un peu secs et sans goût, je leur ai fait mes adieux pour remplacer cet élément dispensable par un financier aux amandes. Et là, là, mesdames et messieurs, la “couche du fin fond de l’entremets” acquiert toute son importance et devient aussi gourmande que ses voisines du dessus. Voici donc de petits entremets composés d’une base de financier aux amandes et parfumé au citron, d’une mousse aux framboises reprise de mon précédent entremets, et d’une mousse au citron. Un délice de fraîcheur, des texture aériennes et mousseuses qui chantent sous la pression de la cuillère et contre le palais, le moelleux et le fondant du financier, la douce acidité du citron et de la framboise… (un dessert acidoulé, en somme… hum). Bref, un dessert d’été parfait ! (et de toute saison, en fait, tellement il est bon ! D’ailleurs, on m’a déjà demandé d’en refaire en version grand entremets pour un anniversaire). Vous pouvez également utiliser cette recette pour réaliser un entremets pour 8 personnes – dans ce cas, il suffit de doubler les quantités inscrites au début de la recette et d’utiliser un cercle de 20cm de diamètre.

Lire la recette Entremets tendrement acidulés (amande-citron-framboise)

Filed dans Entremets

Entremets framboises, praliné & chocolat noir

Voici un gâteau tout droit sorti de mon imagination stimulée par un nouveau concours (oui oui, encore, je me soignerais un jour, peut-être), organisé cette fois-ci par le blog de Chef Doudou qui fait parti de mes préférés. Ce n’est pas tant les cadeaux qui m’attirent dans les concours, mais la réflexion et l’invention qui doivent être fournies pour répondre au mieux au thème et aux critères donnés. Sans compter le piment conféré par la compétition ! Le thème de ce concours, « La Gourmandise« , a immédiatement déclenché trois idées dans mon cerveau : 1) un entremets 2) plusieurs couches et plusieurs textures 3) la présence de chocolat. Ne voulant pas un gâteau trop chocolaté qui peut s’avérer écœurant dans ce genre d’entremets, j’ai choisi une alliance avec la framboise qui est toujours une merveille. Ce gâteau est donc composé d’une base au chocolat noir et aux amandes (inspiré d’ici) délicieusement fondante et moelleuse, d’une couche de croustillant au praliné, et d’une mousse aux framboises. Pour la décoration, des triangles de chocolat noir, une chantilly au cacao, et quelques framboises (surgelées et décongelées). J’avais des doutes quant à l’association de la framboises et du praliné que je n’avais jamais expérimenté, et j’ai été conquise. Un des convives a préféré manger la mousse et le croustillant séparément, mais tout dépend des goûts de chacun. En tout cas, ce gâteau se mange très facilement, et sa légèreté malgré ses trois couches a fait l’unanimité !
Edit 28/05/2012 : concours remporté, un énorme merci à Chef Doudou ! 🙂

 

Lire la recette Entremets framboises, praliné & chocolat noir