Dix : c’est le nombre d’années depuis lequel je réalise ce gâteau régulièrement, initialement trouvé ici. Parfait pour écouler ses blancs d’oeufs, prêt en cinq minutes top chrono, fondant et humide grâce au beurre et à l’amande mais aussi frais avec la présence des framboises (surgelées ici, elles font parfaitement l’affaire), ce fondant a tout pour lui. Il est l’élu quand on est en panne d’idées et un peu pressés, le chouchou auquel on pense quand des blancs d’oeufs s’ennuient ferme dans le frigidaire, celui qui fait faire « hmmm » et « miamarggh c’est si bon » à chaque bouchée. Encore meilleur le lendemain, je vous conseille de le réaliser au moins un jour avant dégustation (si vous avez la force d’attendre)

Personnages :

pour un moule de ⌀ 20 cm à ⌀ 22 cm

• 70g de farine
• 1 càc de levure chimique
• 100g de sucre glace
• 60g de sucre en poudre
• 100g de poudre d’amandes
• 140g de beurre fondu
• 4 blancs d’oeufs
• 120g de framboises
• zestes d’1 petit citron (facultatif)
• amandes effilées (facultatif)

Histoire :

Préchauffez le four à 175°C.

Mélanger ensemble la farine, la levure, le sucre glace, le sucre en poudre et la poudre d’amandes.
Incorporez le beurre fondu jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Montez les blancs en neige fermes avec une pincée de sel. Sans attendre, incorporez le tiers des blancs en mélangeant bien pour détendre l’appareil puis ajoutez le reste délicatement à l’aide d’une maryse en soulevant la pâte.

Versez la moité de la pâte dans un moule beurré et fariné, disposez les framboises, puis versez le reste de pâte par dessus. (Vous pouvez également utiliser un cercle que vous aurez rendu hermétique à l’aide de papier aluminium à faire remonter sur les bords extérieurs ; le tout posé sur une plaque idéalement perforée).

Dispersez des amandes effilées et quelques morceaux de framboises supplémentaires sur le dessus. 
Enfourner pour environ 30 à 35 minutes ; le gâteau doit être légèrement doré et la pointe d’un couteau planté en son centre doit ressortir sèche.

Laissez refroidir entièrement avant de dévorer ce divin fondant. Il est encore meilleur le lendemain après une nuit passée au frais !