Ce cake fût la parfaite excuse pour essayer un glaçage très populaire ces temps-ci : le glaçage rocher (constitué de chocolat, d’huile, et de fruits à coque hâchés, amandes et/ou noisettes le plus souvent) qui est d’une gourmandise extrême tant visuellement que gustativement. J’ai remplacé une partie des amandes hâchées par des pistaches non salées dans le glaçage afin d’avoir plus de cohérence avec les parfums de pistache et de chocolat du marbré (décidés suite un besoin urgent et vital de pistache, et aussi parce que mon grand pot de pâte à pistache G Detou attendait impatiemment au frigo qu’on s’occupe de lui). Mais ce n’est pas n’importe quel marbré : celui de François Perret trouvé sur Fashion Cooking et que j’ai légèrement modifié ici, notamment par l’ajout de pistache et d’amande, et qui est vraiment le meilleur qui soit avec sa parfaite texture moelleuse et fondante en bouche à la fois. Après moults marbrés exécutés puis dévorés sans pitié, j’ai réalisé que ceux qui me plaisaient plus avaient des couches bien distinctes et assez épaisses, ce qui nécessite d’alterner seulement trois ou quatre couches de chaque pâte  – et ça va beaucoup plus vite que d’alterner les deux pâtes cuillèrée par cuillèrée. Amateurs de pistache et de chocolat, laissez-vous tenter !

Personnages :

pour un moule à cake de 25 x 8 x 8 cm

Appareil à cake pistache :
70g de beurre pommade
110g de sucre semoule
1 oeuf
100g de crème liquide
2 ou 3 cuillères à café de pâte de pistache, selon vos préférences
120g de farine
20g de poudre d’amandes
3g de levure chimique

Appareil à cake chocolat :
70g de beurre pommade
110g de sucre semoule
1 oeuf
110g de crème liquide entière
100g de farine
20g de cacao en poudre non sucré
20g de poudre d’amandes
3g de levure chimique

Sirop d’imbibage :
40g de sucre
10cl d’eau

Glaçage rocher :
200g de chocolat noir ou au lait
35g d’huile neutre
25g d’amandes hâchées
25g de pistaches hâchées non salées

Histoire :

  • POUR LA PÂTE PISTACHE :

Préchauffer le four à 160°. Mélanger 70g de beurre mou et 110g de sucre à l’aide d’un batteur pendant deux minutes jusqu’à obtenir une texture crémeuse et assez pâle. Incorporer au fur et à mesure l’œuf, puis 120g de farine tamisée avec la levure, 20g de poudre d’amandes, 100g de crème et enfin la pâte de pistache en mélangeant bien entre chaque ajout. Réservez.

  • POUR LA PÂTE CHOCOLAT :

Mélanger 70g de beurre mou et 110g de sucre à l’aide d’un batteur pendant deux minutes jusqu’à obtenir une texture crémeuse et assez pâle. Incorporer au fur et à mesure l’œuf, puis 100g de farine tamisée avec la levure, 20g de cacao en poudre, 20g de poudre d’amandes et 110g de crème en mélangeant bien entre chaque ajout. Réservez.

  • POUR LE MARBRAGE :

Beurrer et fariner votre moule. La solution la plus simple et la plus rapide est ensuite de mettre chaque pâte dans une poche à douille, mais il est possible de le réaliser à l’aide de cuillères le cas échéant. Il s’agit de placer une couche de pâte à cake pistache dans la longeur du moule, puis une couche de pâte au chocolat par-dessus cette couche, et ainsi de suite jusqu’à épuisement des deux pâtes (pas besoin d’étaler les pâtes en largeur, elles se tasseront d’elles-même).

Ce gif réalisé par Anne-Sophie illustre bien la procédure à suivre. Plus il y aura de couches différentes dans le moule, plus le marbrage sera “zébré”. J’ai préféré avoir un cake avec un marbrage plus marqué et donc des couches plus épaisses, je n’ai donc fait que quatre couches différentes avec chaque pâte (comme dirait le maître Philippe Conticini : “vous faîtes comme-vous-VOULEZ !”).

Enfourner ensuite à 160° pour environ 50 minutes : la pointe d’un couteau planté au coeur du cake doit ressortir sèche. Laisser le gâteau 5 minutes dans le moule avant de le démouler sur une grille et de réaliser le sirop.

  • POUR LE SIROP :

Porter 10cl d’eau et 40g de sucre à ébullition jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissout. Imbiber le cake encore tiède de sirop à l’aide d’un pinceau jusqu’à ce qu’il n’absorbe plus. Laisser le gâteau refroidir complètement avant de réaliser le glaçage (idéalement, il faut laisser le gâteau au frais une nuit à ce stade, ce qui demande une volonté de fer que je n’ai pas eu cette fois là…).

  • POUR LE GLAÇAGE ROCHER :

Faire fondre 200g de chocolat, puis ajouter 35g d’huile, les amandes hâchées et les pistaches hâchées et réserver pendant une vingtaine de minutes. Poser votre gâteau sur une grille placée au dessus d’une feuille de papier sulfurisé. Verser le glaçage sur votre gâteau en comblant les zones non couvertes à l’aide d’une cuillère ou d’une spatule. Si besoin, vous pouvez récupérer le glaçage qui aurait coulé sous la grille et sur le papier sulfurisé afin de le réutiliser. Attendre que le glaçage refroidisse à température ambiante (ou en le plaçant au réfrégiteur pour accélerer le processus et obtenir un glaçage bien craquant) ou non, et dévorer !