Category Archives: Petits Gâteaux

Muffins banane, chocolat & amande

Cette recette, c’est du rapide ! Ce matin, après avoir aperçu quelques bananes qui s’ennuyaient mortellement et qui commençaient à avoir le teint bien noirci, j’ai eu envie de les marier avec du chocolat dans quelques muffins (c’est dimanche, tout est permis). Aussitôt pensé, aussitôt exécuté ! Fidèle à ma base de gâteau au yaourt, j’ai également remplacé une partie de la farine par de la poudre d’amandes (oui, il y en a toujours partout, je crois que ça commence à devenir maladif, mais je ne cherche pas à lutter, pardon, mais c’est trop bon), et décidé de supprimer toute matière grasse, huile ou beurre, comptant sur les bananes pour apporter la texture idéale. Jubilation totale : ultra-moelleux, tout doux, légèrement fondant grâce à la poudre d’amandes, perfection du mariage de la banane avec le chocolat noir ! Et voilà comment illuminer un dimanche maussade, veille de rentrée scolaire ! (même si pour ma part, la reprise a eu lieu il y a déjà une semaine, mais on n’a jamais assez de réconfort gourmand). La chaîne infernale continue puisque me voilà à poster cet article le jour même, alors qu’une petite dizaine de gâteaux impatients font déjà la queue… mais ces muffins étaient si bons que je ne peux pas m’en empêcher, allez hop, sur le devant de la scène, illico-presto !

Continue reading

Baby cupcakes spéculoos & chocolat

Je vous propose aujourd’hui des cupcakes (tout minis, d’où leur dénomination de « baby ») réalisés sur la base du quatre-quart. Ces cupcakes étant destinées à des amies, j’en ai profité pour les décliner au spéculoos et la cannelle, parfums maudits dans mon foyer. Et comme topping, l’éternelle ganache montée au chocolat noir qui détonne, en plus de ne pas être aussi lourde qu’une crème au beurre. En bref, de bonnes petites bouchées sucrées, aussi belles que bonnes ! J’en profite pour remercier Poppy de qui j’ai reçu un superbe colis de produits provenant des USA suite au concours sur Le Duo, dont ces choupinettes caissettes en papier font partie :

Continue reading

Financiers citron & chocolat

L’amande fait partie de mes pêchés mignons : dès que c’est possible, je l’utilise partout, sous forme de poudre, effilée, en arôme, présente dans quasiment chacune des bases de mes entremets, et l’épiphanie est sans doute un de mes moments préférés dans l’année car elle marque un grand, grand, graaand moment : la confection de la galette des rois à la frangipane. En attendant la galette, j’exprime mon grand amour pour l’amande dans des financiers, petits gâteaux qui font à coup sûr partis de mes préférés. J’ignore comment sont ceux du commerce ou des pâtisseries, les seuls que j’ai mangé étant ceux que j’ai fait, mais cette recette permet d’obtenir des petits gâteaux moelleux, fondants, forts en amande, et qui se conservent jusqu’à trois jours dans une boîte hermétique. J’avais choisi pour une fois de les aromatiser au citron, la fraîcheur qu’apporte ses zestes permettant de contrebalancer le côté un peu « lourd » de l’amande qui se révèle quand on en engouffre un peu trop à la fois. Pour décorer tout ça et apporter du goût, quelques filets de chocolat 🙂 Il est aussi possible d’ajouter des pépites de chocolat dans la pâte pour en renforcer le goût, ou quelques framboises pour varier les saveurs, le combo citron-framboises étant toujours un délice. Légèrement croustillants encore tièdes, je crois que je les préfère tout de même froid, plus fondants, plus forts en amande, et peut-être un peu moins écœurants pour les grands gourmands qui adorent particulièrement faire des overdoses de gâteaux à l’amande (…pardon, mais c’est si bon !).

Continue reading

Muffins « tourbillon » au Nutella

Je ne poste pas aussi souvent que je le voudrais, job d’été oblige, mais je reviens aujourd’hui avec du lourd, du très lourd, qui est aussi à la fois très très simple mais surtout très très bon : des muffins au Nutella ! Ces muffins façon « tourbillon » ont été une des premières si ce n’est la première recette que j’avais prise en photo, quand je commençais à me rendre compte que, bon diou de bon sang de bon soir, cuisiner, ça me plaisait vachement bien. A l’époque, ils avaient été trop cuits, et du coup, trop secs. Mais ce nouvel essai se révèle être une réussite, selon mes cobayes qui les ont beaucoup apprécié (ces muffins faisaient partis d’une commande pour un anniversaire), et mes propres papilles sont plutôt d’accord sur le fait que leur moelleux et leur bon goût du nutella en font des gâteaux plutôt pas mal du tout. J’ai une nouvelle fois utilisé la base du gâteau au yaourt pour les réaliser, qui marche à tout les coups, et j’en ai profité pour varier la garniture en en réalisant d’autres avec du spéculoos (il suffit juste de remplacer le Nutella par de la pâte au Spéculoos). C’est-y pas une jolie montagne de muffins que voilà ? (bon, par contre, les photos ne sont pas tip-top). Comme vous avez pu le remarquer, j’ai changé le thème du blog, passant des tons dorés antiques à ceux plus frais évoquant le verre et la dentelle, toujours dans l’esprit ancien que j’ai voulu lui donner (j’ai peut-être un peu forcé sur les noeuds rouges, je le reconnais), en espérant que cela n’en déplaise à vos yeux !

Continue reading

Muffins pomme, chocolat & pralin

J’avais réalisé ces muffins un beau jour ensoleillé, un vrai jour d’été, et pour photographier des muffins tout droit sorti de « je cuisine avec ce qui est dans le placard », j’avais donc décidé, pour le tromper, d’inclure ce coquin de soleil dans mes photos… ainsi que la main d’un frère avide d’engloutir son goûter. Voici donc des muffins simples mais délicieux à la pomme, aux pépites de chocolat, et au pralin, ingrédient que j’ai découvert il n’y a pas si longtemps que ça et qui s’associe à merveille aux deux autres. Il peut être remplacé par de véritables noisettes ou amandes concassées et torréfiées à la poêle pour encore plus de goût. Pour la base des muffins, j’utilise encore et toujours l’éternel gâteau au yaourt, qui leur donne un moelleux fou !

Continue reading

Cupcakes vanille & chocolat

Deux semaines sans poster : honte sur moi ! Chaque jour amenait son lot d’occupations, mais je n’en ai pas moins cuisiné pour autant. Je reviens aujourd’hui avec des petites merveilles : des cupcakes ! Aujourd’hui, plus besoin de présenter ces pâtisseries venues de l’autre côté de l’océan et que nous avons presque tous adoptés. C’est en honneur du printemps que cette recette vient donc bourgeonner ici : une base cupcake reprise de la recette du gâteau au yaourt, et un topping qui est simplement une ganache fouettée au chocolat noir (vade retro les crèmes au beurre aussi légères et appréciables que des enclumes !), le tout surmonté de fleurs en pâte d’amande. Attention, pour qu’elle soit optimale, la ganache montée se prépare la veille. Je les avais confectionnés pour les 21 ans d’une amie.

Continue reading

Muffins spéculoos & chocolat

Chez moi, tout le monde n’est pas le bienvenue. Non, il est très mal vu pour certains de franchir le seuil de ma porte, et même si ils y parviennent, ils seront détestés jusqu’à la fin de leur vie. J’ai cependant voulu braver les interdits en amenant un clandestin qui se languissait d’entrer : mon pot de cannelle en poudre ! La cannelle, ingrédient banni, honni, haï par tout le monde ici sauf.. par moi. Mais ça a aussi ses avantages : une fois que l’ennemi numéro 1 a franchi la porte, il a le champ libre. Le paquet de spéculoos ? Le pot de pâte à tartiner au spéculoos ? Pour-moi-seule ! Heureusement, les amis sont là pour m’aider à donner vie à l’amour enfoui que je ressens pour la cannelle et les spéculoos, et c’est donc pour C. que j’ai réalisé ces muffins aux spéculoos & pépites de chocolat. Et si je ne l’aimais pas déjà, elle serait mon amie rien que parce qu’elle me donne un prétexte pour cuisiner les spéculoos… ce qui tombe bien, puisqu’elle est mon amie uniquement parce que je la nourris de gâteaux. N’est-ce pas très chère C. ?

Continue reading

Moelleux à la noix de coco, coeur chocolat noir

L’hiver s’adoucit enfin, laissant ainsi nos espoirs de vacances et de soleil d’été qui paraissent encore si loin s’épanouir comme des fleurs. Et c’est justement un dessert floral que je propose aujourd’hui ! (admirez la parfaite transition..!). Enfin, floral dans la forme, plutôt que dans le fond, puisqu’il s’agit de moelleux à la noix de coco et au chocolat noir, une des alliances les plus exquises qui soit ! J’avais repéré ces jolis moules depuis longtemps, et la chance m’a été donnée de m’en saisir lors du dernier Salon du Chocolat à Paris. L’estomac rempli de chocolats à la fréquence d’un toutes les vingt minutes, et ceci de 10 heures à 17 heures (hum hum…), je m’étais jetée dessus dès que je les avais vu. Cette recette ne marque pas leur baptême, puisque j’ai déjà eu l’occasion de faire quelques essais dans ces moules (pas toujours réussis, le démoulage étant parfois délicat), mais je trouve qu’elle s’y associe à merveille. Une douce couleur blanche noix de cocotée qui cache un coeur noir de chocolat, le bord des pétales tout aussi chocolatés pour casser la monotonie apparente, et nous voilà avec un joli dessert, aussi beau que bon, et simple comme bonjour qui plus est ! Mais ces moelleux ne perdront en aucun cas de leur saveur si ils sont réalisés dans d’autres moules, ou même des ramequins. J’ai également ajouté un peu de zeste d’orange, cette petite touche d’agrume apportant de la fraîcheur très agréable en bouche.

Personnages (pour 6 moelleux) :

• 180g de noix de coco rapée
• 100g sachet de sucre semoule
• 2 oeufs
• 6 carrés de chocolat pour le coeur + 5 carrés pour la décoration
• 1 c.à.café de zestes d’orange

Histoire :

→ Préchauffez le four à 180°.
→ Dans un saladier, fouettez le sucre avec les oeufs, jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
→ Ajoutez la noix de coco, puis les zestes d’orange.
→ Remplissez chaque moule à la moitié avec cette préparation, déposez un carré de chocolat au centre, et recouvrez le tout avec le reste de la pâte.
→ Enfournez pour une douzaine de minutes jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés, sortez les moules du four, et laissez refroidir complètement.
→ Démoulez-les. Selon la forme de vos moules, vous pouvez faire fondre quelques carrés de chocolat et dessiner avec le bout des pétales si vous possédez un moule floral, ou simplement recouvrir les moelleux de chocolat que vous aurez fait fondre avec un peu de crème liquide pour faire une petite sauce chocolatée. Et voilà, simple comme bonjour vous avais-je dit ! Il est aussi possible, si vous réalisez ces moelleux dans des ramequins, de les déguster une dizaine de minutes après la sortie du four : le coeur chocolaté sera alors encore délicieusement fondant !

« Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs. » – Proust

Muffins pomme, amande & zestes d’orange

Ces muffins sont une occasion de participer à un sympathique concours organisé par le blog La Marmite à M’alice. Même si fraîchement débarquée avec mon bébé-blog, j’ai quand même voulu tenter le coup, pour le fun. Des muffins, donc ! Bien vaste, comme sujet, mais ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre ; il vaut mieux « Cuisinez des muffins, vous avez jusqu’au 12 Février » que « Pourquoi des lois ? Vous avez 5 heures pour disserter sur ce sujet. » (testé et non-approuvé). Je me suis volontairement détournée du chocolat – ce qui a été un considérable effort -, et me sont venus à l’esprit deux souvenirs culinaires heureux : celui d’un crumble à la pomme et à l’amande, et d’un gâteau à la pomme et à l’orange. Le calcul a été simple : [pomme + amande = ♥] + [pomme + orange = ♥] = pomme + amande + orange = JACKPOT ! *glinglingling* Me voici donc arrivée à des muffins à la pomme, à la pâte d’amande et aux zestes d’orange, on ne peut plus moelleux et délicieux pour qui aime ces parfums. Les trois saveurs se mêlent subtilement, et selon ses préférences, on peut accentuer la présence de la pomme en l’ajoutant en plus grand nombre, de l’orange en insistant sur les zestes ou de l’amande en intégrant à la pâte de l’extrait d’amande amère et des morceaux de pâte d’amande. Petit conseil de dégustation : ils sont encore meilleurs le lendemain !

Personnages (pour une quinzaine de muffins) :

• 1 pot de yaourt (à la vanille)
• 230g de farine (ou 200g de farine + 30g de poudre d’amandes)
• 1 sachet de levure chimique
• 140g de sucre
• 9cl d’huile
• 5 c.à.soupe de lait
• 2 oeufs
• zestes d’une petite orange ou d’une demi grosse orange
• 1 c.à.soupe de jus d’orange pressée
• 2-3 gouttes d’extrait d’amande amère (facultatif)
• 100g de pâte d’amande
• 1 grosse pomme épluchée et coupée en morceaux

Histoire :

→ Préchauffer votre four à 180°.
→ Prélevez la quantité de zeste nécessaire sur l’orange et en presser le jus.
→ Mélangez le yaourt, le lait, l‘huile, les zestes et le jus d’orange (et l’extrait d’amande amère) dans un saladier.
→ Séparez les deux oeufs : ajoutez les jaunes au mélange précédent, et battre les blancs à part.
→ Dans un nouveau récipient (oui, ça commence à faire beaucoup de vaisselle…), mélangez le sucre, la farine et la levure.
→ Versez le mélange liquide dans les ingrédients secs et mélangez.
→ Ajoutez les blancs montés en neige ; une première moitié vigoureusement au fouet pour détendre la pâte, et la seconde plus délicatement pour éviter qu’ils ne retombent.
→ Enfin, ajoutez les morceaux de pomme.
→ Versez la pâte dans des moules à muffins tapissés de caissettes en papier.
→ Prélevez des petits bouts de pâte d’amande que vous roulerez en petits boudins (appétissant !) et tournerez à la manière de petits escargots avant de les déposer sur le haut de chaque muffin.
→ Enfournez pour 20-25 minutes jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Essayez-aussi d’en tremper des morceaux dans du lait tiédi, les saveurs n’en sont que plus fortes.

« Et ma vie pour tes yeux lentement s’empoisonne. » – Apollinaire