Le classique indispensable quand il fait trop chaud pour allumer le four et indémodable quand il s’agit de faire plaisir à tous : la mousse au chocolat ! Un dessert tellement classique que je ne pensais même plus à le réaliser, mais comme le dit cette bonne vieille citation : “les choses les plus simples sont parfois les meilleures”. Pas de beurre et de jaunes dans cette recette qui est inspirée de celle de Pascale ici ; elle ne contient que du chocolat, du sucre, de la crème liquide et des blancs d’oeufs. A la fois aérienne grâce aux blans (montés doucement afin d’incorporer le plus d’air possible) et fondante avec la présence de crème liquide, cette recette est ma préférée. Préparée en moins de deux minutes à partir d’une ganache à laquelle sont ajoutés les blancs, l’étape la plus fastidieuse est d’attendre qu’elle repose au frais avant de pouvoir s’en délecter… Pour encore plus de gourmandise, vous pouvez la servir avec des petits biscuits ou la décorer de morceaux de brownies (recette ici), ce que j’ai fait ici pour varier les textures et et en faire un Dessert Ultime au Chocolat.

Personnages

POUR 6 verrines moyennes ou 4 grosses verrines

250 g de chocolat noir
80 g de crème liquide entière
40 g de sucre
5 blancs (150g)

Histoire

Réaliser une ganache : hâcher le chocolat et le faire fondre au micro-ondes à puissance moyenne par tranches de 30 secondes ou au bain-marie. Chauffer la crème liquide dans une casserole jusqu’à ébullition puis la verser en deux fois sur le chocolat fondu en mélangeant énergiquement à l’aide d’une maryse.

Battre les blancs en neige en commençant doucement avant d’augmenter la vitesse petit à petit et en ajoutant le sucre en trois fois. Arrêter de battre quand les blancs commencent à être fermes et forment un bec d’oiseau au bout des fouets.

Versez ¼ des blancs montés sur la ganache au chocolat et mélangez vivement à l’aide d’un fouet.
Ajoutez le restant des blancs en les incorporant délicatement à l’aide d’une maryse pour ne pas les casser.
Versez la mousse dans les récipients de votre choix, couvrez de film alimentaire et réservez au frais pendant au moins 2 heures pour des verrines et au moins 4 heures si vous utilisez un grand plat.

Notes :

  • Battre les blancs en neige doucement permet d’incorporer plus d’air et d’obtenir une mousse plus aérienne.
  • Le fait de ne pas monter les blancs trop fermes permet de mieux les incorporer à la ganache sans trop les casser.
  • Pour accompagner votre mousse, vous pouvez par exemple réaliser un brownies aux amandes (recette ici). Des petits dés de brownies peuvent être disposés sur le dessus des mousses, et le reste des parts servi à côté.