L’auteur

Je m’appelle Emma,
et tout a commencé avec une recette rédigée au dos d’une tablette de chocolat.

En 2012 ce blog était surnommé blog culinaire d’une étudiante littéraire assez tête à l’air – je le reprends en 2017, plus du tout étudiante, un peu moins littéraire, mais toujours, toujours aussi tête en l’air (à l’exaspération générale de ceux qui me connaissent).

Quand je ne suis pas en train d’enfariner ma cuisine en pâtissant, vous me trouverez postérieur sur le canapé à regarder des séries et me plaindre de tout ce que Game of Thrones aurait pu faire de mieux pour être la digne adaptation du Trône de Fer.

Si mon portefeuille ne s’évanouissait pas à cette idée, mes placards seraient toujours remplis de poudre d’amandes pour en mettre dans absolument tous mes gâteaux parce que c’est ! trop !! bon !!!

Je déteste la café (dé-tes-te) et le miel dont le goût pourrait presque me rendre malade (sans offense les abeilles).

J’ai tenté un jour de faire cuire des pâtes en enfournant la casserole remplie d’eau dans le four éteint.
J’aimerais pouvoir dire que c’était volontaire.
Spoiler: ça ne l’était pas. (J’étais probablement en train de penser à Game of Thrones).

Pas un gâteau ne passe au four sans qu’une partie non-négligeable de pâte à gâteau crue n’ait été englouti par l’estomac appartenant au corps dont les mains écrivent ces lignes. (C’est pas ma faute, c’est Philippe Conticini qui a dit qu’il fallait absolument goûter toutes les pâtes à gâteaux, alors j’écoute le maître..!).

 Merci d’être passé par là, et bonne visite ! : )