Archives: October 2017

Neapolitan Layer Cake

Alors que je fouinais les archives de moult sites culinaires, je suis tombée sur une photo de gâteau à étages colorés accompagné d’une petite pancarte : “Neapolitan Cake”. Je n’avais jamais entendu parler ce dessert, inspiré de la “Neapolitan Ice Cream” (ou Tranche Napolitaine en français, selon Wikipedia) et qui comporte une couche vanillée, une couche chocolatée, et une couche fraisée… enfin, à la fraise. Ce fut un coup de foudre immédiat pour le visuel, cherchant depuis longtemps à réaliser un gâteau de ce genre mais avec quelque chose d’un peu plus dense, fondant et coloré que des génoises garnies de crème. Pour sa réalisation, j’ai préféré remplacer la fraise par de la framboise, que je trouvais plus adéquate pour aller avec le chocolat et la vanille, et j’ai choisi une crème au beurre au Philadelphia pour avoir quelque chose de plus léger que l’habituelle crème au beurre. Je craignais que les trois gâteaux n’aient pas la même texture et que celui à la framboise n’ait pas un goût assez prononcé, mais tout s’est bien passé, et le gâteau était très bon, fondant et savoureux : ) A noter pour la prochaine fois : mettre un peu plus de crème entre chaque étage du gâteau. Il prend un peu de temps à réaliser (surtout si vous devez, comme moi, cuire les trois gâteaux un par un), mais il n’a rien de compliqué, et à noter qu’il est encore meilleur le lendemain (et le surlendemain). Aux fourneaux !

Lire la recette

Cookies amande & chocolat

Ce n’est pas encore Halloween et les vieilles blagues du premier Avril sont depuis longtemps passées, mais voilà qu’un fantôme surgit soudainement… Un fantôme qui s’est absenté pendant plus de quatre ans (quatre ans déjà ?!). Un beau jour d’Avril, nostalgique mais pas découverte d’un fil, voilà que je me me suis mise à songer à dépoussiérer le blog et à ressentir l’envie irrépressible de reparaître, et redonner ainsi vie à ce bout d’internet, perdu depuis longtemps dans le néant. A chaque fois que je revenais par ici durant ces dernières années, toujours la même question: « comment ? ça fait un an depuis le dernier article ? » « quoi, deux ans depuis que je n’ai pas posté…? »  « QUATRE ans sans avoir touché à mon blog, saperlipopette ?! ». Quatre ans c’est long, et en même temps… pas tant que ça. J’ai pensé de nombreuses fois à poster un article et puis, occupée et pas très sûre, je laissais l’idée de côté. Un relooking, un nom de domaine et un changement de plateforme plus tard, et voilà le blog paré pour sa rentrée tardive. Mais loin de moi l’idée d’ennuyer les quelques gaulois survivants qui liraient ce message, et passons au plus important : la toute dernière dégustation dangereuse !
Lire la recette