Toujours dans l’optique de se régaler malgré la chaleur qui s’installe à son aise depuis maintenant plusieurs jours (la perfide), je vous présente une de mes recettes fétiches, des verrines au fromage blanc et à la compote de pomme et de rhubarbe. Ayant la chance d’avoir un beau pied de rhubarbe dans le jardin, elle passe à la casserole sous toutes les formes dès que vient l’été. L’an dernier, alors qu’il me fallait finir un pot gargantuesque de fromage blanc, j’ai eu l’idée de le cuisiner accompagné de la fameuse rhubarbe, associée à la pomme pour donner plus de consistance à la compotée tout en l’adoucissant un peu. Et pour varier les textures, un petit sablé breton est venu s’émietter sur le dessus des verrines… A défaut de sablés bretons, il est aussi possible d’utiliser des spéculoos, ou encore de prendre un Prince, de le séparer en deux, d’enlever et manger la couche de chocolat et de casser le biscuit restant en petits morceaux avant d’en orner le dessus des verrines (testé et approuvé lors d’un cas de pénurie, mais la meilleure solution reste quand même les sablés bretons). Bref, au final, un dessert simple mais beau, et surtout, bon, même pour les moins fanatiques de rhubarbe !

Personnages (pour 4 verrines) :

• 450g de fromage blanc
• 2 grosses pommes (Golden)
• 300g de tiges de rhubarbe coupées en petits tronçons
• 20g + 20g + 80g (130g) de sucre semoule
• 3 sachets de sucre vanillé
• 1 c.à.c. d’arôme de vanille liquide
• 30g de beurre
• 2 palets bretons (ou spéculoos)

Histoire :

→ Faire dégorger la rhubarbe : mettre les tronçons dans une passoire au dessus d’une assiette, saupoudrer de 20g de sucre, mélanger, et laisser le jus s’écouler pendant une heure. Ensuite, mettre la rhubarbe dans une casserole avec un sachet de sucre vanillé et de nouveau 20g de sucre puis laisser sur feu doux en veillant à bien mélanger pour ne pas accrocher dans le fond. Éteindre le feu dès que les tronçons de rhubarbe s’assouplissent et se transforment en compote.
→ Éplucher et couper les pommes en petits morceaux avant de les faire revenir à la poêle avec le beurre et un nouveau sachet de sucre vanillé jusqu’à ce que ces morceaux soient tendres et dorés.
→ Ajouter les morceaux de pommes à la rhubarbe compotée, mixez grossièrement le tout et laisser refroidir.
→ Mélanger le fromage blanc à 60g de sucre (ou plus, c’est selon vos préférences), au dernier sachet de sucre vanillé, et à l’arôme de vanille.
→ Répartir deux cuillères à soupe de fromage blanc, une cuillère à soupe de compote, deux nouvelles cuillères à soupe de fromage blanc, une nouvelle cuillère à soupe de compote, et une dernière cuillère à soupe de fromage blanc dans chacune des verrines. Pour une netteté maximale, vous pouvez utiliser une poche à douille avec la compote. Réserver au frais pendant au moins une heure.
→ Au moment de servir, émiettez des biscuits du type palet breton au dessus des verrines.

« Dès qu’il n’était plus malheureux et que baissait par le même coup le niveau de sa moralité, Swann s’écria en lui-même: « Dire que j’ai gâché des années de ma vie, que j’ai voulu mourir, que j’ai eu mon plus grand amour, pour une femme qui ne me plaisait pas, et qui n’était pas mon genre ! » – Proust, Un amour de Swann