Pour ne pas déroger à mon addiction aux concours ainsi qu’à la Ronde des Blogs, voici ma deuxième participation à cette dernière, principe que je trouve toujours aussi sympathique. Cette fois-ci, je devais dénicher une recette sur le blog de Ô miam miam de Soso, très bien fourni en recettes appétissantes, et c’est Les petits plats dans les grands qui doit venir piocher ici. Vu la chaleur de ces derniers jours, la recette de roulé tomate-boursin que j’ai repéré sur le blog de Soso a su satisfaire nos envies de fraîcheur et de légèreté. J’avais vu depuis un bout de temps ces sympathiques roulés, et j’ai donc eu l’occasion de les réaliser, sous un format apéritif pour plus de praticité. J’ai également effectué quelques petites modications : n’ayant plus de jambon, je l’ai retiré, idem pour la crème fraîche que j’ai remplacé par du fromage blanc, et j’ai légèrement augmenté les quantités de farine. Vous pouvez retrouver la recette originale ici. Ces mini-roulés ont eu un franc succès, simples mais efficaces !

Personnages :

• 40g de farine
• 25g de maïzena
• 3 oeufs
• 1 petite boite de concentré de tomate
• 50g de gruyère rapé
• 70g de beurre demi sel
• 1/2 c.à.c. de levure chimique
• 150g de Boursin
• 50 gr de fromage blanc
• ciboulette

Histoire :

→ Préchauffez votre four à 200°.
→ Monter les blancs en neige fermes.
→ Battre les jaunes d’oeufs avec 12cl d’eau.
→ Ajouter la farine et la maïzena tamisées ainsi que le beurre fondu, le gruyère rapé, et le concentré de tomate.
→ Bien mélanger et incorporer les blancs en neige.
→ Étaler la pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour environ 8-9 minutes. (le biscuit doit être encore tendre au toucher)
→ Sortir la plaque, poser un torchon propre humide sur la génoise ; puis retourner la plaque, l’enlever, retirer le papier sulfurisé, et rouler la génoise dans le torchon humide jusqu’à ce qu’il soit refroidi, au moins tiédi.
→ Préparer la garniture en mélangeant le fromage blanc au Boursin, puis l’étaler sur la génoise déroulée et débarrassée du torchon. Rajouter la ciboulette et rouler le biscuit bien serré. Pour une version apéritive, couper la génoise en deux ou en quatre et faire de même pour chacune des parties.
→ Réserver quatre heure au frigo, ou une heure et demie / deux heures au réfrigérateur pour une version accélérée (testée et approuvée).
→ Garder au frais jusqu’à la dégustation et couper le ou les boudin(s) en tronçons.

« Tout ce que je sais, je le sais parce que j’aime. » – Tolstoï